Focus sur l’ ingénieur le mieux payé en robotique : le nigérian Silas Adekunle.

Silas Adekunle est le PDG de Reach Robotics, une société qui fusionne le jeu, la robotique et la réalité augmentée.

Ce jeune entrepreneur en robotique d’origine nigériane figure sur la liste des entrepreneurs européens  » 30 under 30  » ( moins de 30 ans ) du magazine Forbes dans la catégorie  nouvelle technologie.

Tout commence au Nigeria, le futur PDG y vit jusqu’à ses 10 ans avant de déménager au Royaume-Unis , accompagné de ses parents, où  il approfondira ses connaissances en programmation et robotique.

Selon une interview de Forbes, le jeune Adekunle se passionnait pour la robotique amateur, puisant ses idées sur YouTube et s’amusait avec le code avant de programmer en C++ à l’université.

Grâce à la formation et au perfectionnement constant, Adekunle s’est énormément amélioré à partir de ses expériences d’adolescent, qui comprenaient (comme détaillé dans l’interview de Forbes), une main robotique faite de boîtes de haricots cuits et un visage robotique (basé sur le robot Kismet du Dr Cynthia Breazeal du MIT) qui avait des balles de tennis pour les yeux et des morceaux de papier roulé pour les oreilles.

En 2013, Adekunle rencontre Christopher Beck, co-fondateur et directeur technique de Reach Robotics. Ils se sont associés pour développer Mekamon, le premier robot de jeu au monde.

« Quand j’ai commencé la robotique, j’adorais le mouvement, a dit Adekunle à Forbes. « Les gens sont habitués aux robots maladroits, et quand on les rend réalistes, soit ils adorent ça, soit ils flippent.

Le robot de jeu dispose d’une fonction spéciale qui permet à l’utilisateur de le personnaliser pour qu’il puisse exécuter des fonctions personnalisées. Son lancement initial a vu la vente de 500 robots, générant 7,5 millions de dollars US.

Reach Robotics est sur la bonne voie pour vendre beaucoup plus de robots Mekamon grâce à un accord de distribution exclusif signé en novembre 2017 avec Apple Retail. Le géant de la technologie s’en est remis à l’impressionnante qualité des  » battle bots  » à quatre pattes, qui ont également la capacité de faire preuve d’émotion avec des mouvements subtilement calibrés, les plaçant dans presque tous ses magasins aux États-Unis et en Grande-Bretagne, à un prix abordable de 300 $ US.

« Le partenariat avec Apple a été fructueux « , a déclaré M. Adekunle, ajoutant qu’il souhaitait poursuivre cette relation. « Nous avons beaucoup d’autres produits à mettre sur le marché. »

Adekunle a également reçu le soutien de diverses organisations, dont London Venture Partners, pour un montant de 10 millions de dollars US (360 millions de nairas).

 

Une partie de la clientèle de Mekamon comprend des parents qui essaient d’encourager leurs enfants vers le domaine des sciences, de la technologie, du génie et des mathématiques (STEM) – et quoi de mieux qu’un robot de jeu interactif.

C’est une récompense qu’Adekunle espérait en 2013, lorsqu’il est devenu chef d’équipe du programme Robotique à l’école. Ce programme encourage les étudiants prometteurs en sciences, en technologie, en ingénierie et en mathématiques et leur accorde une attention particulière. Il a dit que c’est à cette époque qu’il a décidé de développer la robotique qui rendrait l’enseignement plus divertissant pour les étudiants potentiels ou pratiquants des STIM.

 

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *